Le Vendredi de la biodiversité à Villennes-sur-Seine : La Libellule

Je suis parmi les plus vieilles espèces encore vivantes sur Terre.
J’en ai vu passer des animaux de toutes tailles, de toutes couleurs et de toutes formes. Certains ont même été mes prédateurs mais je suis toujours là et eux, non.

Je ne m’en réjouis aucunement, je suis là parce que je m’adapte et rien de ce qui est ne me dérange vraiment.

J’aime les zones humides, la chose est actée mais un simple trou d’eau au milieu d’un champ ou d’une forêt peut me convenir. Je suis toutefois vorace. Vous n’imaginez pas l’énergie nécessaire à mon vol puissant et précis.

 

On dit qu’il y a longtemps, j’étais un dragon qui volait sagement au-dessus des campagnes en illuminant la nuit de mon haleine fougueuse. Je suis la mère de la magie et de la transformation alors, le coyote m’a fait un vilain tour en me demandant de changer de forme pour devenir la libellule. En acceptant de relever ce défi, j’ai perdu mes pouvoirs et je n’ai pas pu reprendre ma forme initiale.
Ainsi, me voilà!

Pendant des siècles, j’ai inspiré votre méfiance : « pou de serpent », « sorcière », ou encore « putain du dragon » ont été de mes sobriquets, charmant!
Vous êtes allés jusqu’à dire que mes ailes étaient coupantes comme des lames de rasoir.
Quelle fantaisie!


Dans d’autres lieux, on m’admire pour mon élégance et ma légèreté. Je suis un symbole du Japon, qu’on désigne parfois sous le nom d’Île de la libellule; la forme générale de l’île de Hondo rappelant ma silhouette gracile.

Légère comme le vent, je suis, le changement qui souffle des messages de sagesse: je suis un pont vers le monde des esprits des plantes, ceux des quatre éléments; l’esprit de la nature elle-même.

Je vous invite à chercher lesquelles de vos habitudes nécessitent changements et je vous guide à travers les brumes de l’incertitude.

Suivez-moi, jusqu’au plus profond de vous-même, là où la magie est bien vivante, et abreuvez-vous à ma source de puissance.
Ma force vous appartient !

Partager l'article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
A lire

Poursuivre votre lecture