vie-biodiversité-chevreuil

Le vendredi de la Biodiversité à Villennes-sur-Seine : le Chevreuil

Lors de l’exposition que VIE a organisé à Villennes à propos de la biodiversité locale, une dame qui regardait les photos me dit: 

“Mais les chevreuils, ça détruit nos jardins, tout le monde le sait!” 

Wow, wow, wow! Et si nous remontions 2 minutes sur le “Tout le monde le sait!”? 

Je n’aurais pas identifié le chevreuil comme le prédateur ultime de nos potagers et de nos hortensias faméliques mais bon … cette dame connaît peut-être une vérité qui m’échappe. 

Tout le monde sait que la vérité est ailleurs, n’est ce pas? 

J’ai demandé quelques explications: 

“-Mais dites-moi, où vivez-vous pour que des chevreuils détruisent votre jardin? 

-Non, pas le mien, mais ça se sait!

-Avez-vous un exemple concret à partager avec moi?

Je serais ravie de monter un affût dans un jardin visité par des chevreuils. J’imagine déjà le cliché superbe que je pourrais y réaliser. 

-Ben non, je sais pas, je dis ça comme ça, ils bouffent tout, c’est pour ça qu’il faut les chasser! ”

Le jour n’est pas polémique…admettons.  

 

Je voudrai seulement inviter au doute les rares lecteurs qui ont eu l’extrême bon goût d’arriver jusqu’à cette ligne : 

« Ne croyez pas tout ce que l’ON dit. » 

Mais quel est donc le régime alimentaire des chevreuils ?

Chaque jour, ils mangent 3kg de jeunes pousses, ronces, feuilles tendres et herbes. 

Pour être parfaitement honnête, il peut leur arriver de brouter votre jardin. Cela reste toutefois exceptionnel, le chevreuil étant très craintif.

A l’aurore ou au crépuscule, ils sortent en lisière des bois car les jeunes pousses y sont plus abondantes. C’est ici qu’ils sont le plus visibles, tout occupés à boulotter l’équivalent de nos paquets de chips XXL, éco-responsables évidemment !

Partager l'article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
A lire

Poursuivre votre lecture