Le vendredi de la biodiversité à Villennes-Sur-Seine: le Renard(3)


Je m’appelle Patate.
Je vous présente Amandine, ma mère qui dort au soleil juste à côté.

Je suis très fière d’être sa fille, c’est la matriarche !
Et, si elle ne déborde plus d’énergie; elle m’apprends tout plein de choses parce que c’est une très vieille femelle qui vit dans un lieu tranquille.

J’ai beaucoup de chance qu’elle ait choisi de me garder à ses côtés cet hiver. Pour la peine, c’est moi qui chasse et elle se réchauffe au soleil en attendant.


Notre terrier est juste à côté, il a plusieurs entrées et nous y vivons en groupe.

En ce moment, nous ne sommes que toutes les deux mais cela ne durera pas. Des mâles viendront nous rendre visite bientôt et au mois de mars nous aurons une ou des portées. Je ne sais pas encore si j’aurais le droit d’avoir des petits cette année.

Normalement, seule la femelle alpha a des petits dans un clan et pour l’heure, la femelle alpha, c’est Amandine mais le temps passe et j’ai peut-être mes chances, sinon, ce sera pour l’hiver prochain.


Les clans sont toujours des regroupements de femelles et de jeunes.
 Les mâles sont plus solitaires et s’ils gravitent souvent à proximité du clan; ils restent pourtant à l’écart.

Mes frères sont donc partis à la conquête de nouveaux territoires et ils ne reviendront probablement jamais: les mâles sont conditionnés pour voyager sur de longues distances, cela permet probablement d’enrichir notre espèce au niveau génétiqu
e.







Tiens, j’entends un rongeur…

Il faut que j’y aille.


Prenez soin de vous!

Partager l'article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
A lire

Poursuivre votre lecture