Le vendredi de la biodiversité à Villennes-Sur-Seine: Le Rouge-Gorge


L’histoire de mes origines remonte avant les histoires, avant même le verbe, à une époque où nul ne pouvait transmettre le savoir.

Les fées ont tranché, mon histoire est écrite, criante sur mon poitrail victorieux.

C’était il y a si longtemps…

 

Je vole dans la nuit et j’ai froid et j’ai peur. 

Je cherche un refuge mais tous les arbres me repoussent de leurs branches : trop gracile, pas assez utile, trop bruyant, pas assez mélodieux.

Chacun trouve une excuse et je vole, épuisé dans la nuit, implorant la destinée de trouver une autre issue qu’un destin funeste.

Les fées regardent…


C’est alors que le houx m’appelle; timide, en s’excusant de ce qu’il est: “Je ne suis pas très confortable ni très beau certes mais si tu n’as nulle part où aller, viens te cacher chez moi”. 

Merci, Ange piquant!

Je rentre et je me blesse le poitrail sur ces feuilles acérées, une goutte de sang perle et colore mes plumes.

Il en sera donc ainsi!

 

Les fées ont tranché et je garderai cette belle tâche qui signera mon baptême: Rouge-gorge.

En récompense, chaque hiver, le houx se verra offrir de beaux fruits rouges et les arbres qui m’ont repoussé perdront leur feuilles dès les premiers grands froids. 

Malgré leurs excuses, malgré leurs regrets, les fées ont tranché, l’histoire de mes origines remonte avant les histoires.

Partager l'article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
A lire

Poursuivre votre lecture