Le vendredi de la biodiversité à Villennes-sur-Seine: les Abeilles

Nous disons “Nous” car dans notre règne, il n’y a pas de “Je”.

Nous ne comprenons pas ce concept d’individualité. Nous sommes un tout, un tout essentiel, organisé et collaboratif.
Nous sommes les ouvrières de la ruche, le symbole d’une communauté industrieuse et prospère gouvernée par notre mère et reine. Nous sommes le symbole royal en France et dans l’ancienne Egypte, nous sommes associés au Dieu Râ.

Essentielles, nous représentons la vie, matérialisant le principe de l’âme elle-même, et pour cause…

Si vous regardez de plus près, vous comprendrez vite à quel point vous dépendez de nous, à quel point toute la chaîne alimentaire dépend de nous.

Nous pollinisons la quasi-totalité des végétaux qui vous nourrissent, et nous ne comprenons pas pourquoi vous vous acharnez à nous empoisonner !!

Notre vie n’est pas simple, vous savez?

Nous avons beaucoup de travail et nous sommes la proie de nombreux prédateurs alors nous voudrions vous demander d’arrêter de diffuser du poison tout autour de nous.

Nous imaginons bien que vous faites cela à dessein, même si cela nous dépasse, vous devez avoir une excellente raison pour choisir d’éradiquer notre espèce mais nous voudrions tout de même opposer que nous sommes les meilleures pour fertiliser le monde végétal. Qui que vous ayez trouvé pour faire ce travail, vous vous leurrez si vous pensez qu’il fera mieux que nous: nous sommes parfaitement adaptées pour accomplir cette tâche rude et minutieuse.

Certes, il semble que vous ayez construit des drônes et nous ne doutons pas que ces machines soient extraordinaires.
Nous les avons croisées dans les prairies et nous devons vous dire qu’elles ne sont pas fiables. Elles auront toutes les peines du monde à produire autant de nourriture que nous.

Nous disons “Nous” car dans notre règne, il n’y a pas de “Je”.

Nous prions notre Dieu chaque jour, par des danses frénétiques, que vous retrouviez la raison et que vous renonciez à votre croisade contre les abeilles.

Namasté!

Partager l'article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
A lire

Poursuivre votre lecture