Le Vendredi de la biodiversité : L’Ecureuil / épisode 3


Voilà longtemps que je peuple l’imaginaire des hommes et parfois, d’une bien étrange manière.

Au royaume de Midgard, dans la mythologie nordique, on m’appelait Ratatöskr et j’étais taxé de semer la discorde entre le serpent Nídhögg, qui dévore la racine de l’arbre cosmique et Veðrfölnir, l’aigle qui le survole.

Les hommes croyaient que c’était le seul moyen pour moi d’occuper l’entre deux mondes afin de vivre une vie de plaisir et d’oisiveté.

Pour l’heure, l’oisiveté attendra car il y a beaucoup à faire.

Ma compagne est encore au nid, elle allaite nos petits qui bientôt sortiront au grand jour pour jouer et virevolter entre les frondaisons printanières.

Le nid a besoin de renforcement car l’hiver l’a mis à mal; chaque jour, le poids de ces occupants augmente alors, franchement, j’ai bien d’autres choses à faire que de semer la discorde entre un serpent et un aigle mythologique.

Il n’y a vraiment que des humains pour inventer de telles fadaises.

Je cherche à manger pour nous tous et je remonte des branches et des mousses pour mon nid.

Ce n’est vraiment pas une période facile, les fruits du printemps ne sont pas encore là et ceux de l’automne se font rares, tous les mâles sont amaigris et nos déplacements sont poussifs.

Bientôt…Bientôt, la chaleur sera là et la joie prendra la place de l’angoisse, il faut tenir bon, encore un petit peu…

Partager l'article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
A lire

Poursuivre votre lecture